Résumé des communiqués
destinés à la santé et aux services sociaux

Faites parvenir vos communiqués par courrier électronique Icone courriel

 

 

 

Mercredi 16 mai 2018


Avertissement aux motocyclistes à l’approche du long week-end

Toronto, 15 mai 2018 – La Police provinciale de l’Ontario met en garde les amateurs de motocyclette et les automobilistes, en prévision du long week-end de la fête de Victoria, après un été particulièrement meurtrier pour les motocyclistes l’an dernier.

Pas moins de 48 personnes sont mortes dans des accidents de moto sur les routes patrouillées par la PPO durant la saison estivale 2017, soit le plus grand nombre en dix ans.

Dans 22 de ces cas, c’est l’automobiliste, et non pas le motocycliste, qui était en tort, souligne la police.

«Conduite dangereuse, distraction et ivresse au volant, des gens qui ne portent pas leur ceinture de sécurité», raconte le porte-parole de la PPO, Kerry Schmidt. (RC)


Bactérie E.coli: rappel de fromage Reblochon de Savoie

Ottawa, 15 mai 2018 – Du fromage Reblochon de Savoie au lait cru, de la marque Haute Montagne, fait l’objet d’un rappel, car le produit pourrait être contaminé par la bactérie E.coli, a indiqué l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA).

Le produit visé a été vendu par l’entreprise Les Dépendances au Québec, en Ontario, en Colombie-Britannique et possiblement à l’échelle nationale.

Il s’agit de:
«Reblochon de Savoie AOP au lait cru», au format 450 g et 550 g (CUP 8 31014 00139 0). Tous les lots commençant par le code «8CR» sont concernés.

L’ACIA rappelle que les aliments contaminés par la bactérie E.Coli ne présentent pas forcément d’altération visible ni d’odeur suspecte, mais peuvent tout de même rendre malade. Les symptômes possibles sont les suivants: nausées, vomissements, crampes abdominales et diarrhée.

Les personnes en possession de ce produit sont invitées à le jeter ou à le retourner en magasin.

Aucun cas de maladie associée à la consommation de ce produit n’a été signalé au Canada. Cependant, plusieurs cas de maladie ont été rapportés en France, a précisé l’ACIA. (QMI)


Plus de 500 000$ du fédéral pour des organismes gaspésiens dédiés aux aînés

Gaspésie, 15 mai 2018 – Ottawa verse un peu plus de 500 000$ à 25 organismes destinés aux aînés de la Gaspésie, en vertu du programme Nouveaux horizons pour les aînés. La ministre fédérale du Revenu, Diane Lebouthillier, en a fait l’annonce lundi après-midi à Percé.

Ces subventions, d’un maximum de 25 000$, serviront essentiellement à rénover des bâtiments communautaires, à acheter de l’équipement et à organiser des activités pour les aînés.

Avec le programme fédéral Nouveaux horizons pour les aînés, Ottawa a versé cette année plus de 35 millions de dollars à des organismes communautaires un peu partout au Canada.

«On va vraiment parler d’amélioration des infrastructures qui vont vraiment améliorer la qualité de vie des aînés, a expliqué la ministre au centre communautaire de Bridgeville. Donc, on va parler de réaménagement des cuisines, on va parler d’accès aussi. On le sait, chez les aînés, l’accessibilité est importante, donc on va avoir des rampes.»

Le Cercle des fermières de Saint-Siméon de Bonaventure et le Club des 50 ans et plus de Cascapédia reçoivent la part du lion avec chacun une subvention de 25 000$. Un texte de Martin Toulgoat, avec la collaboration de Brigitte Dubé (RC)


Lévis demande l’aide des citoyens pour recenser les frênes

Québec, 15 mai 2018 – La Ville de Lévis demande l’aide de la population pour recenser le nombre de frênes situés sur les terrains privés de son territoire, pour ainsi connaître leur emplacement et leur état.

La municipalité demande aux citoyens de remplir un formulaire, disponible sur le site Internet de la Ville, afin d’indiquer où se trouvent les frênes.

«Les arbres situés en terres agricoles ou forestières ne sont actuellement pas visés», précise-t-on, dans un communiqué diffusé mardi.

La municipalité indique que l’inventaire «est réalisé en prévision d’une infestation possible par l’agrile du frêne».

Un technicien de la Ville ira ensuite sur les terrains privés enregistrés en ligne pour valider qu’il s’agit bel et bien de frênes.

Des solutions préventives seront alors offertes aux propriétaires. Le traitement à l’insecticide systémique TreeAzin contre l’agrile du frêne sera d’ailleurs bientôt disponible à moindre coûts.

L’agrile du frêne n’a pas encore été détecté à Lévis, mais la ville de Québec a été touchée l’an dernier. (RC)


Lundi 14 mai 2018


Lock-out à l’UQTR: la direction dépasse le délai de 48 heures

Mauricie, 13 mai 2018 – La direction de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) s’est réunie dimanche soir, au-delà du délai de 48 heures fixé par la ministre de l’Enseignement supérieur, Hélène David, pour la levée du lock-out des professeurs. L’ultimatum expirait à 14h dimanche.

Le conseil d’administration de l’établissement a tenu une séance extraordinaire à huis clos à 17h concernant le renouvellement de la convention collective des professeurs.

La direction a affirmé qu’elle n’émettrait aucun commentaire au terme de cette rencontre. Une conférence de presse est prévue lundi matin à 10h30 où le président du conseil d’administration, Robert Ricard et le recteur, Daniel McMahon, feront le point.

La ministre Hélène David a refusé de commenter pour l’instant.

Quant aux professeurs en lock-out, ils n’ont pas l’intention d’interférer dans le processus, selon une note diffusée par le porte-parole du Syndicat des professeures et professeurs de l’Université, Jason Luckerhoff.

«Les professeurs veulent laisser les acteurs concernés tenir cette réunion sans pression indue de la part des professeurs. Cela dit, nous souhaitons bien sûr une entente négociée et une fin rapide au conflit. Nous avons toujours négocié de bonne foi et nous continuons à le faire. Nous laissons le CA prendre sa décision dans le respect et dans l’intérêt de l’UQTR», écrit Jason Luckerhoff.

La direction de l’UQTR a déposé vendredi une offre à la table de négociations, mais elle l’a directement envoyée aux 440 professeurs en lock-out, outrepassant donc le syndicat. La stratégie a été qualifiée d’illégale par l’exécutif syndical.

Les professeurs sont en lock-out depuis le 2 mai dernier. (RC)


Une nouvelle clinique pour traiter rapidement les toxicomanes à Kelowna

Colombie-Britannique, 13 mai 2018 – En Colombie-Britannique, la Régie de la santé de l’Intérieur a mis sur pied une clinique pour permettre aux toxicomanes d’avoir accès à des soins rapidement, avant que leur état de santé ne se détériore.

La clinique Cedar Sage a officiellement ouvert ses portes plus tôt ce mois-ci, au deuxième étage du centre de santé communautaire, sur l’avenue Doyle, au centre-ville de Kelowna.

Greg Cutforth, de la régie de la santé, dit que la clinique vise à combler un manque dans les soins aux toxicomanes, entre les consultations auprès d’un médecin de famille, et d’un traitement spécialisé en santé mentale.

«L’intention est de traiter les gens qui ont une maison, un emploi, qui sont capables de gérer leur dépendance, avant qu’ils n’aient des problèmes», explique M. Cutforth.

Il ajoute que plus les patients sont traités tôt, moins ils auront besoin de traitement intensif au bout du compte, comme des programmes de désintoxication.

La clinique est un effort collaboratif entre la régie de la santé, les médecins de famille de la région et des partenaires autochtones. Elle a progressivement commencé à accueillir des patients depuis octobre dernier.

Les services de la clinique Cedar Sage requièrent toutefois une recommandation d’un médecin. Greg Cutworth dit que ceux qui ont besoin de services immédiats, mais n’ont pas accès à un médecin, peuvent contacter la ligne d’urgence, au 1-888-353-2273 (RC)


Un grand chef veut réinventer la cuisine en résidence pour aînés

Mauricie, 13 mai 2018 – Gagnant de prestigieux concours culinaires, Cédric Chassard aurait pu pratiquer son métier dans un grand restaurant. Il a plutôt choisi de le faire dans une résidence pour personnes âgées de Trois-Rivières.

À la Résidence du Manoir, le chef tente de révolutionner la cuisine pour changer l’image que le public se fait de ce type d’établissement.

Ils ne sont pas sûrs quand ils voient le menu, mais ils se laissent tenter! Cédric Chassard, chef exécutif à la Résidence du Manoir.

Les poissons et les crustacés sont bien présents dans ses recettes. Les épices, inspirées de la cuisine d’autres cultures, relèvent régulièrenent aussi ses plats.

«On fait des ragoûts, des patates pilées, mais on fait bien d’autres choses pour que les gens mangent bien et qu’ils découvrent», dit celui qui tente de présenter ses mets de façon originale, faisant fi des standards généralement observés dans les résidences pour aînés.

Le mois dernier, le chef a remporté le combat des chefs de la Mauricie, mais aussi le concours La toque 2018, où Jean soulard et Jean-Luc Boulay étaient parmi les juges.

«Ça me rend fier d’avoir ce prix-là et de faire autre chose, dit Cédric Chassard. C’est un choix surtout familial, pour l’horaire».

Le chef pense à la prochaine génération qui aura voyagé, connu les cuisines du monde et la gastronomie et pour qui les menus devront être conçu en conséquence. Voilà un défi qui le stimule au plus haut point.

«Être cuisinier, c’est avant tout une passion», dit le chef. D’après les informations d’Anne-Andrée Daneau (RC)